opengpu

Accueil

Envoyer Imprimer PDF
Colloque national du projet OpenGPU
 - 8 juin 2011

Plus de cent personnes ont fait le déplacement pour le colloque national du projet OpenGPU qui s'est tenu à l'école Polytechnique (Palaiseau) durant la journée du 8 juin 2011. Ce projet, financé par la Direction Générale de la Compétitivité, de l'Industrie et des Services (DGCIS), le Conseil Général des Hauts de Seine et le Conseil Général de l'Essonne, a pour objectif d'élaborer de nouveaux outils permettant à la communauté du calcul scientifique d'utiliser les architectures hybrides basées sur la dernière génération de processeurs et d'accélérateurs graphiques.

image2 image1

Ce colloque fut l'occasion pour les 19 partenaires du projet OpenGPU de présenter les premiers résultats obtenus à mi-parcours et de les partager avec l'ensemble des acteurs de ce secteur.

De l'ensemble des présentations faites durant cette journée très dense, il est possible de retenir les points importants suivants :

  • La maturité du langage OpenCL permet aujourd'hui de l'utiliser sur différentes plateformes (Intel, Nvidia, ATI) avec des différences de 30% de performances en mois vis à vis du langage CUDA. OpenCL est supporté par des outils comme HMPP et devait l'être prochainement par Par4All.
  • L'importance de l'écriture d'un bon « legacy code », le code faisant l'objet de la parallélisation, afin de faciliter la mise en œuvre des outils dans une optique d'automatisation du parallélisme, a été mise en évidence à de nombreuses occasions. Ces différentes bonnes pratiques de programmation seront rassemblées dans un document public à la fin du projet.
  • La consommation électrique est une contrainte qui doit faire l'objet d'une attention toute particulière tant sur la plan du matériel que des ressources logicielles utilisées pour le calcul. La montée en puissance des processeurs ARM et leur faible consommation en font une cible privilégiée pour les futurs développements de cluster « many-cores ».
  • Les outils d'aide à la parallélisation permettent de mettre en évidence les parties du code pouvant être efficacement parallélisés sur une architecture donnée (Par4All, PIPS), d'avoir une démarche d'ajout de pragma directement dans le code (HMPP) ou de fournir des fonctionnalités de plus haut niveau (Ateji PX) aux développeurs. Une intégration de certains de ces outils dans l'IDE Eclipse sera finalisée dans le cadre de ce projet sous la forme d'un plugin.
  • De manière générale, les gains attendus par l'utilisation des architectures hybrides sont aujourd'hui atteints, avec, dans presque tous les cas, une écriture manuelle des parties critiques des codes à paralléliser. 2012 sera certainement l'occasion de voir l'apport des outils dans cette démarche désormais incontournable de prise en compte des architectures hybrides et de leur potentiel en termes de calcul hautes performances avec une maîtrise poussée de la consommation.

Toutes les présentations sont disponibles sur le site : http://www.association-aristote.fr/doku.php/public/seminaires/seminaire-2011-06-08


National Symposium of the project OpenGPU
 - June 8, 2011

Over one hundred people made the trip to the national conference of the project OpenGPU held at the Ecole Polytechnique (Palaiseau) during the day on June 8, 2011.This project, funded by the Direction General of Competitiveness, Industry and Services (DGCIS) and the General Council of Hauts de Seine and the General Council of Essonne, aims to develop new tools to scientific computing community to use hybrid architectures based on the latest generation of processors and graphics accelerators.

This conference was an opportunity for the 19 project partners OpenGPU to present the first mid-term results and share them with all the players in this sector.

From all presentations made during the day very dense, it is possible to retain the following important points:

  • The maturity of the OpenCL language can now use it on different platforms (Intel, Nvidia, ATI) with differences of 30% performance penalties with respect to the CUDA language.OpenCL is supported by tools like HMPP and should be soon by Par4All.
  • The importance of writing a good "legacy code", the code subject to the parallelization, to facilitate the implementation of tools in an automated optical alignment, has been shown to numerous occasions. These various good programming practices will be gathered in a public document at the end of the project.
  • Power consumption is a constraint that must be a special attention both in terms of the hardware resources used for the calculation software. The rise of ARM processors and low power consumption make it a not-to-miss target for future development of "many-cores" clusters.
  • The tools for the parallelization can highlight parts of code that can be efficiently parallelized on a given architecture (Par4All, PIPS), to have a pragmatic approach to add directly in the code (HMPP) or provide higher level functionality (Ateji PX) to developers. Integration of some of these tools into the Eclipse IDE will be finalized as part of this project as a plugin.
  • In general, the gains expected by the use of hybrid architectures are now met, with, in almost all cases, a handwriting of critical parts to parallelize codes. 2012 will certainly be an opportunity to see the contribution of the tools in this unavoidable process of inclusion of hybrid architectures and their potential for high performance computing with deep control in consumption.


All presentations are available at: http://www.association-aristote.fr/doku.php/public/seminaires/seminaire-2011-06-08

Mis à jour ( Vendredi, 24 Juin 2011 14:04 )